AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Don't think about it too much ☨ Tae Li


poster un nouveau sujet répondre au sujet


avatar
the moody admin

pseudo : mie
bitchtalk : 70
crazy since : 27/07/2013
nm;points : 8224
i'm a super(zero) :
0 / 1000 / 100

physically, i am : 21
i come from : Seoul ; Guryong
and my heart is : in our bed
i feel like : a junki

MessageSujet: Don't think about it too much ☨ Tae Li   Sam 18 Jan - 11:28



Cain Tae Li
je suis le candidat 03-051-28-2820 de l'expérience. en outre, je suis née le 28 juillet 2020 dans l'hôpital soonchonhyang, et j'ai donc 17 ans. à la naissance, on m'a injecté une dose de dopamine, et sur une échelle de -10 à 10, je me situe à 6,5 de mon point zéro. au niveau des informations personnelles à mon sujet figurant sur mon dossier, je suis une femme et je suis bisexuelle. mon signe astrologique, c'est le lion. on y indique aussi que je suis fumeuse, que j'ai une consommation de produits illicites régulière et que je suis un patient plutôt facile à traiter, puisque je suis consentante à cette expérience.
casted by lee kaeun



La jeune femme inspira longuement avant de renverser sa tête vers l'arrière, laissant son corps retomber mollement contre le sofa. Un faible sourire étira ses lèvres alors qu'elle se laissait enfin aller. Était-elle un raté de l'expérience, non ... enfin simplement - dirons-nous - qu'elle laissait ses émotions l’imprégner entièrement. C'était une sorte d'impression, quelque chose qui la poussait à vivre plus intensément ses visions. Elle expira lentement, très lentement. À peine pouvait-on dire qu'elle expirait, c'était à peine audible, à peine visible. Pourtant elle expira jusqu'à ce qu'il y ait plus aucun once d'aire dans ses poumons, jusqu'à ce qu'elle sentent à peine son corps encore vivant, son rythme cardiaque ralentissant de façon radical. Elle ne voyait plus avec ses yeux, mais effleurait ses visions de sa peau hypersensible. Chaque pore de peau s'immergeant d'une sensation divine et incroyable. Les patients n'étaient pas autorisé à prendre des produits illicite, mais avec elle...

Avec elle c'était différent. Bien entendu ce n'était pas accepté, mais c'était son truc à elle. Ses visions avaient toujours été si claire, si facilement interprétées. Mais l’héroïne rendait le tout si précieux, si fascinant. Elle était la vision, comme un hôte d'une révélation un peu trop idéaliste. Les choses qu'elle voyait reflétaient toujours le beau coté de la médaille. Un avenir prometteur dans une tête si confuse. Était-elle raté ? Si seulement vous pouviez imaginer.

« Lilie ... idiote de Lilie »

Un rire s'échappa de ses lèvres, ouvrant à peine ses yeux pour observer son interlocuteur. Le jeune homme ne souriait pas, ne riait pas, ne vivait pas. Il était simplement debout devant elle à observer la loque qu'elle était. Il n'était pas content visiblement, il n'était jamais heureux visiblement. Elle roula simplement sa tête vers la droite, son regards se posant sur un autre visage familier, un visage plus inquiet ... mais elle savait parfaitement qu'elle n'était pas la cause de cette inquiétude. Son rire redoubla face à la vue de son propre jumeau. Pauvre Tae Gu, au final il était malheureusement le seul à lui faire confiance face à sa consommation. Il n'approuvait pas, mais comprenait sa logique. Son malaise venait des gens peu fiable qui les entouraient ... les gens en général lui paraissaient peu fiable pour tout dire.

« lèves-toi microbe on doit retourner à la maison ... papa est ... pas très content. Oh ... C'est du sperme à coté de ta tête ? »

Son rire s'éleva à sa forme la plus aiguë, les muscles de son ventre devenant douloureux plus elle était prise de fou rire. Elle trouva la force de tourner suffisamment la tête pour regarder le tissu du sofa, aquiessant suite à la remarque empreint de malaise que son frère avait prononcé. Les deux garçons haussèrent les sourcils avant de tendre les bras en sa dirrection, le plus jeune des deux aidant la visionnaire à s'accrocher au cou de leur ami. Il poussa un soupire grave avant de soulever le corps de Tae Li contre son dos, trimbalant la jeune femme hors de la piquerie. Évidement si son père n'était pas de bonne humeur, il y avait une bonne raison. Son père, mon père, ton père, leur père.

« Mon père qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié. »

Les deux jeunes hommes restèrent immobiles quelques secondes avant de reprendre leurs routes en direction de l'orphelina. Maison de dieu pour les autres, seul domicile pour les uns. Cette magnifique histoire avait débuté alors qu'ils n'étaient que de minuscules petits êtres. À peine étaient-ils nées que leur mère biologique les avait déposé devant une petite église qui s’efforçait d'aider les pauvres habitant de guryong - le bidonville de Séoul. Le pasteur les avait accueillit avec beaucoup de pitié, mais avait accepté le fardeau qui s'en suivait, ne pouvant laisser deux bébés mourir dans la nuit. Ils avaient ensuite été légalement adopté par le pasteur Cain, devenant ainsi l'élément déclencheur d'une grande épopée. L’orphelinat recueillait maintenant une trentaine de sujet du némésis, éduqué durement par le corps de l'église qui les logeait.

Le pasteur Cain avait quoi être fière, sa fille étant une droguée médium. Son fils étant ... Tae Gu. La jeune femme resserra son étreinte contre son meilleur ami, mordillant au passage un bout de peau qui se découvrait à sa vue. Le garçon soupira d'exaspération. D'ordinaire il aurait soulevé terres et mers pour obtenir cette enivrante attention, mais pas maintenant. C'était une piètre tentative d'excuse de sa part, presque un coup bat en fait. Elle savait parfaitement que rien ne le répugnait plus que lorsqu'il la trouvait dans cet état. Un contrat silencieux ; Lorsqu'elle sortait tard le soir, il ne demandait pas sa destination, ni son heure de retours. Encore moins où elle traînait. L'important était qu'elle revienne avant deux heures du matin, son esprit bien présent. Peu importait si elle était épuisée ou mal-en-point. Seulement lorsqu'il posait son regard dans le sien, il devait pouvoir discerner lucidité. De toute façon ce combat était perdu d'avance, il ne pourrait jamais lui demander de choisir entre lui et la drogue. Au final, ils n'étaient pas des êtres humain libre de vivre une vrai vie. Que deux expériences un peu trop liées inutilement, deux âmes en peine qui s'unissaient de façon incohérente. Si elle fonctionnait de cette façon, alors c'était parce que c'était le meilleur moyen d'arriver à des résultats concluants pour elle. Nul ne savait ce qui les attendaient après tout. Peut-être que demain des gens débarqueraient pour leurs tirer une balle entre les yeux et ainsi serait la fin.

Lorsqu'ils posèrent enfin le pied sur la dernière marche de l'escalier, Myung Seon jeta un regard dédaigneur au jeune homme assis contre la balustrade. Celui-ci lui lança un clin d'oeil avant d'expirer la fumé de cigarette qui logeait ses poumons. Yong Sun avait pratiquement toujours fait partit de leur vie. Sans mot dire, il les suivaient chaque jours, chaque heures, chaque seconde. Il ne leurs adressa jamais la parole en huit ans, se trouvant simplement partout sur leurs chemins. La jeune femme quant à elle lui afficha un grand sourire, bougeant frénétiquement sa main pour le saluer. pas une fois depuis leurs première rencontre elle n'avait pas tenté d’interagir avec lui. Ils s'entendaient bien d'une certaine façon, mais jamais il ne lui avait répondu de vive voix. Myung Seon n'arrêta pas son élan, entrant dans l'église sans laisser le temps aux deux jeune gens de s'offrir un nouveau regard.

C'était le début de la fin. Une gifle en plein visage. L'apocalypse en complet noir. Les trois petits êtres s'immobilisèrent à la vue des hommes en noir qui les attendaient avec impatience. L'église était empreint d'un silence horrifiant, laissant sous-entendre que plus personne n'habitait les murs de pierres. La jeune femme secoua la tête, une larme coulant le long de sa joue en posant son regard terrifié dans celui de son père adoptif. Il baissa automatiquement les yeux, la honte devenant un parfum prédominant dans toute la pièce. Son souffle se coupa brusquement, resserrant ses petits bras contre le cou de Myung Seon. Ils devaient partir, suivre ces hommes qui les rappelaient à l'expérience. Un moment clef qui leur criait ; vous n'existez pas pour vivre, vous existez parce que vous nous appartenez. Des gamins qui jouaient à dieu sans prendre compte du terrible fléaux qu'ils exerçaient sur des milliers d'être vivant.

Elle poussa un dernier cri, coupé par le manque d’oxygène dans ses poumons, son corps encore amorphe par la dernière dose d’héroïne qui coulait dans ses veine, se laissait transporter vers une nouvelle vie. La porte se referma derrière elle, elle tenta de trouver son ange gardien, mais Yong Sun n'y était pas. Il ne releva pas la tête pour lui sourire comme à son habitude, laissant simplement son corps glisser jusqu'au sol avant de s'évaporer dans la nature. Même lui l'abandonnait.

Le chaos.

moi, mon p'tit nom, c'est mie. j'ai 118 ans ans et toutes mes dents; par ici, c'est la 1ière fois que j'me rammène. mon niveau rp se situe entre 800 à 1500 mots, et pour tout vous dire; j'aime les bananes.

en postant cette fiche, j'affirme approuver et respecter les règles de base du forum ; je suis venu(e) ici dans l'intention de jouer, de m'amuser ainsi que de m'intégrer et d'intégrer les autres au forum en faisant fi de qui se cache derrière les personnages des autres membres. je suis conscient que l'infraction de cette règle pourrait m'amener à un bannissement sans avertissement.



_________________
'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Don't think about it too much ☨ Tae Li

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
nemesistv.com ::    :: medical record-